Les "bien-nés"

Publié le par Zsa Zsa

Je me demandais aujourd'hui ce qui faisait la différence entre les gens  comme moi qui cultive la lambd'attitude et les gens "bien-nés".Je ne parle pas là d'argent qui n'est pas toujours synonyme de "classe" et de bonne éducation mais de ces gens  qui partout où ils vont ont une aisance naturelle, une manière de s'adresser à quiconque toujours avec la même déférence qu'on soit de leur monde ou pas, un je ne sais quoi qui fait que partout ils trouvent naturellement leur place sans perdre ni leurs bonnes manières, ni ce qui en fait des être à part.Comme un bel objet, de belle facture, ils ne jurent pas avec ce qui les entoure sans jamais pour autant s'effacer .Qu'est ce qui fait cette différence? L'éducation, la généalogie, leur environnement ? Qu'est ce qui leur donne cette confiance en soi incroyable mais qui n'a rien d'ostentatoire? Je ne le sais pas.Les aléas de la vie semblent glisser sur eux, bien qu'on le sache tous: personne n'y échappe. Mais leur maîtrise des bonnes manières est telle qu'on  la dirait innée, et que rien de dérangeant n'émane de leur personne.Et quand l'un d'entre eux vous donne sa carte et que vous voyez que son nom a 3 particules, vous vous dites: ben oui!!! Comment peut-il en être autrement?
J'aurais beau le vouloir de toute mes forces, aller prendre des cours chez la Nadine et pouvoir rentrer dans leur monde, je n'en serais jamais! (et puis je ne le veux pas...)
Mais parfois un de ces êtres vous effleure du bout de sa petite cuillère en or, et vous admirez, tout simplement...

 

Publié dans Idées surtout...

Commenter cet article

lolitarose 28/10/2009 23:45


ah si, Bourdieu c'est comme la savonnerie et la soude, ça se mérite, mais si on s'accroche c'est passionnant. C'était un homme qui justement n'était pas issu de ces "gens bien nés" et qui avait dû
lutter pour s'imposer dans un milieu très parisianiste (il était provincial) et je ne sais pas s'il y a un rapport de cause à effet, mais il a toujours refusé la vulgarisation. Il considérait que
la sociologie était une science et qu'il n'y avait aucune raison de vulgariser. Du coup c'est quelquefois un peu ardu, mais ça en vaut vraiment la peine.


Zsa Zsa 28/10/2009 23:53


Du coup ça me motive à reprendre un abonnement au centre culturel français et je vais voir si j'arrive à m'accrocher!Ca m'intéresse encore plus du coup!!!!!


lolitarose 28/10/2009 23:06


Quelle belle et intéressante étude sociale. Bourdieu parlerait de l'hérédité sociale, cette transmission de savoirs non scolaires qui fait de certains ce qu'il appelle des héritiers.
L'environnement familial et social dans lequel on nait et dans lequel on évolue nous marque d'un sceau qu'à notre tour nous transmettons un peu "à l'insu de notre plein gré". Et chez ces gens "bien
nés" comme tu les appelles, c'est tout cet héritage subtil et invisible à l'oeil nu qui leur donne cette belle assurance en toute circonstance.


Zsa Zsa 28/10/2009 23:27


 C'est exactement ça!!!! Merci Lolitarose encore une fois de mettre des mots sur un ressenti!Des héritiers, c'est ça! je sens que je vais faire un tour chez Bourdieu! Ce n'est pas trop ardu?