Le tourisme, à la découverte de l'Autre...

Publié le par Zsa Zsa

C'est bien connu, les voyages forment la jeunesse et le tourisme nous ouvre à d'autres cultures.
Armés de notre appareil-photo-caméra-dernier-cri, de notre bob, de notre écran total, de nos idées préconçues et de notre Smecta, on part à la découverte de l'Autre, le coeur empli d'allégresse et débordant d'amour.

L'Autre....Vaste programme!

Celui qui porte un petit chapeau chinois, un tarbouche, des papillotes ou des plumes sur la tête.
Celui qui se nourrit de riz, de thé au beurre de yak, de manioc, de poisson cru, de soupe de tortue.
Celui qui prie Allah, Bouddha, Yahvé, le soleil, la lune, le dollar.

La rencontre entre deux mondes est toujours fascinante, émouvante : tout ce désir de comprendre, d'accepter, d'aimer la différence, me ravit à chaque fois qu'on me donne l'indicible chance d'y assister.

Par exemple,c'est la larme à l'oeil d'émotion incontrôlable que je me souviens de cette jeune française qui disait :

"Putain, font chier ces marocains à me mater le cul ! Comme si j'avais pas de culotte ! j'ai un string ! on le voit bien non, Josette ? Mon string ? On le voit bien non?
Y veulent quoi? Que je me VOILE ? "

Et ce groupe mû par une curiosité bien légitime dans leur quête de la compréhension de la différence, qui voulait entrer de force dans une mosquée un vendredi pour voir la "messe" !!!
"Et si c'est le vendredi alors, leur messe, y font quoi le dimanche? Y s' tournent les pouces ?"

Ou encore pendant le mois sacré du Ramadan:

"Heureusement que t'as pensé au pastis, Dédé, parce qu'avec leur espèce de Carême débile on trouve plus une goutte d'alcool, on aurait eu l'air fin pour l'apéro!!! Déjà qu' y a pas Lagaff' à la TV !!!

(j'ai omis de dire que le touriste se fond complétement dans les habitudes locales et ne demande jamais un "steak frite" en pleine Toundra ou sous une tente bédouine...Jamais !)

Mais le summum de la tolérance et de l'acceptation revient à ce bon gros rougeaud à l'accent indéfinissable qui caractérise la fine fleur d'une société française humaniste, qui demanda sur un ton aussi dubitatif que méprisant à son jeune guide Berbère qui voulait lui emprunter un stylo :  " tu sais écrire toi ? "

Heureusement que les français à l'étranger font preuve d'autant d'ouverture d'esprit, sinon il serait de bon ton de se poser la question : Comment se comportent-ils quand l'Etranger vient à eux ?




 

Publié dans Idées surtout...

Commenter cet article

lolitarose 27/09/2009 23:56


Coup de poing ! moi qui ai fait le tour du monde ou presque, avec mon sac sur le dos et mes pataugas, je dois avouer que j'ai toujours fui ce type de touriste. Sans pour autant me voiler la face :
le bidochon existe, le xénophobe un chouilla raciste aussi... Mais heureusement il y a aussi les autres, ceux pour qui voyage, signifie rencontre et échange.
Merci pour cet article


Zsa Zsa 28/09/2009 00:28


oui heureusement qu'il y a tous ceux qu'on ne remarque pas, qui se fondent le décor, heureux justement de découvrir autre chose.Ici c'est le tourisme de masse qui l'emporte et c'est pas tous les
jours beau à voir!
Mais bon en général ils se déplacent en horde et sont parqués dans des clubs, on peut les éviter!